Bienvenue sur le portail de la Fédération des Chasseurs de la Somme
1 chemin de la voie du bois, 80450 Lamotte-Brebière - tél. : 03 22 82 90 90
Les espèces classées nuisibles
L’appellation « nuisible » s’applique à certaines espèces animales qui peuvent causer des dommages aux biens, aux personnes, et à la faune sauvage.

Cliquez sur les lien ci-dessous pour consulter les arrêtés concernant les animaux classés nuisibles:

Arrêté du 30 juin 2015 fixant la liste, les périodes et les modalités de destruction des espèces d’animaux classées nuisibles


Arrêté du 30 juin 2015 fixant la liste, les périodes et les modalités de destruction des espèces non indigènes d’animaux classés nuisibles sur l’ensemble du territoire métropolitain
 Il suffit de relire « Le roman de Renard » pour savoir que les renards mangent des poules. Ils ne sont pas les seuls intéressés par les poulaillers : les mustélidés (fouines notamment) s’y aventurent régulièrement pour s’emparer des œufs et éventuellement tuer les pondeuses.

Les rats musqués et ragondins, en creusant des terriers dans les berges des étangs et des rivières, provoquent des effondrements qui se traduisent au mieux par des réparations coûteuses, au pire par des accidents (ex : retournement d’un tracteur passant sur un chemin de halage).

D’autres espèces sont susceptibles de causer des dégâts considérables aux cultures (sangliers, lapin, corbeau freux, etc.).

Les prédateurs en surnombre peuvent également créer un déséquilibre en mettant en péril des espèces proies. Exemple : une population importante de pies, à l’image sympathique mais grandes pilleuses de nids, fait disparaître des jardins mésanges et autres passereaux.

Enfin, il ne faut pas sous-estimer les risques sanitaires ; par exemple transmission à l’homme par le renard de l’échinoccocose alvéolaire (maladie parasitaire).

Certaines espèces, nocturnes et aux mœurs très discrètes, ne peuvent être régulées par la chasse : le chasseur ne les rencontre pratiquement jamais. C’est le cas des mustélidés par exemple. Le piégeage permet de limiter leurs effectifs. Or, seules certaines de ces espèces classées “ nuisibles “ peuvent être piégées. Sans ce classement, nous ne disposerions d’aucun moyen de régulation.

C’est l’autorité préfectorale qui décide, annuellement, du classement nuisible des espèces, à partir du cadre fixé par cette liste nationale.

Oiseaux : corbeau freux, corneille noire, étourneau sansonnet, geai des chênes, pie bavarde.

Mammifères : belette, chien viverrin, fouine, lapin de garenne, martre, putois, ragondin, rat musqué, raton laveur, renard, sanglier, vison d’Amérique.

Pour la Somme, voir la liste des espèces classées nuisible en consultant l’arrêté préfectoral en rubrique téléchargement, onglet « arrêtés »

A noter que certaines espèces ont un double statut gibier / nuisible (pigeon, lapin…). Pendant la période de chasse, ce sont les règles propres à la chasse qui s’appliquent.
  • Communiqué de la Fédération des chasseurs de la Somme
  • Le calendrier 2018 est arrivé ! Disponible au siège fédéral au prix de 5 euros ou 9 euros avec envoi postal . Tel : 03 22 82 90 90
  • Nouveau : registre de battue ! Venez le chercher au siège fédéral (3 euros) ou commandez le sur simple appel au 03 22 82 90 90 (6 euros avec les frais de port)
  • Constat de dommages/ Dommages causés par les nuisibles :
19/11/2017 - Bonjour je me suis fait contrôlé par l'ONCFS ce week end. En discutant avec eux ils m'ont assuré que la bande orange sur le poste fixe ainsi que le gilet orange n'est plus d'actualité dans la somme. Il mon dit que le gilet orange doit être porté au furetage et battue, mais n'est pas obligatoire pour une chasse individuel au faisan et au pigeon. Et pareil pour la bande fluo sur le poste. Quelle est la bonne version ? Car personne n'a le même discours.
Réponse : Bonjour, pour la bande fluo sur les postes à pigeon, en effet elle n'est plus obligatoire, pour les autres types de chasse, c'est l'arrêté préfectoral qui entre en vigueur. Vous trouverez le lien ci-après : http://www.fdc80.com/modules/telechargements/fichiers/158/affiche-chasse-20172018.pdf

Dispositions relatives au port de dispositifs fluorescents pour la sécurité publique Extrait du schéma départemental de gestion cynégétique approuvé par arrêté préfectoral du 31 décembre 2013 (page 53) - le port du gilet, chasuble ou veste orange, fluorescents, est obligatoire pour toute personne participant à l'acte de chasse (chasseurs à tir, traqueurs, accompagnateurs) dans les conditions suivantes : - grand gibier : toute chasse en battue et toute destruction, - toute battue dans les cultures atteignant la hauteur d'homme (maïs, miscanthus ...), - toute chasse ou destruction du lapin au furet.

bien cordialement,

FDC80

16/11/2017 - Bonjour, Est-ce normal après avoir tué un sanglier ou un chevreuil et de l'avoir dépecé sur place de laisser la peau et la tête pourrir sur le lieu de chasse ? Merci
Réponse : Bonjour, en effet, ce que vous décrivez n'est guère déontologique et ce sont des pratiques que nous dénonçons. Cld, FDC80.
14/11/2017 - Bonsoir, à tous.
Quelle est la démarche à suivre afin d'obtenir un bracelet supplémentaire de sanglier pour la saison 2017/2018.
Merci .
Cordialement.
Réponse : Bonjour, merci d'envoyer votre demande en mentionnant toutes vos références à la DDTM 1 Boulevard du Port, 80000 Amiens ainsi qu'une copie de ce courrier à la Fédération des chasseurs de la Somme 1 chemin de la voie du bois, 80450 Lamotte-Brebière. Bien cordialement, FDC80.
11/11/2017 - Bonjour je souhaite acheter des pièges donc je voudrais savoir si on peut me les livrer si oui serait t'il possible de me donner un numéro à contacter merci de votre réponse cordialement
Réponse : Bonjour, vous pouvez contacter notre agent du secteur Nicolas Dilly au 06 72 88 98 04. Bien cordialement, FDC80.
08/11/2017 - Bonjour , est-ce que je peux pratiquer la chasse à l'approche en ce moment,comme je l'ai pratiqué cet été dans les mêmes conditions d'horaires (chasse du sanglier mais renard recherché)merci de votre réponse.
Réponse : Bonjour, oui vous pouvez toujours pratiquer la chasse à l'approche en ce moment avec cependant quelques nuances avec celle que vous avez pratiqué cette été, à savoir :

• Du 17 Septembre au 28 Février :
En plaine :
Chasse libre le dimanche et Jours fériés

Pour les autres jours, à l’exception de ceux pratiquant avant 9h et après 17h, la chasse doit se pratiquer uniquement en battue (précision : après 18 heures entre le 17 septembre et le 8 octobre).

La battue doit être composée de postés et de rabatteurs, ayant au préalable validé les consignes de sécurité et de gestion. Ces battues se pratiquent uniquement dans des couverts susceptibles d’accueillir des sangliers (hauteur : 50 cm).

Bois et Marais :
Chasse libre. Possibilité de prélever les animaux avant 9h et après 17 h à l’affût ou à l’approche (précision : après 18 heures entre le 17 septembre et le 8 octobre).

• Du 16 décembre au 28 février :
La chasse du sanglier peut se pratiquer en plaine à postes fixes à raison d’un poste par tranche de 80 hectares, au minimum à 300 mètres des lisières de bois et avec minimum 300 mètres entre chaque poste. Le nombre maximum de postes par territoire de chasse est de 8.
Il est convenu 1 chasseur par poste.
Ces dispositifs devront être matérialisés d’une plateforme de tir (type chaises hautes, miradors etc…) et déclarés sur carte IGN auprès de la fédération des chasseurs de la Somme.

Bien cordialement,

FDC80.
Picardie Chasse | Magazine d'information mensuel à destination des chasseurs et pêcheurs de la Somme
La e-lettre d'info
Recevez les dernières actualités :
Un site conçu et réalisé par NetInfosMédias
|
|